• Animaux mythiques - C

    *C*

    Liste : Catoblépas ; Centaures ; Cerbère ;


    Catoblépas<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le catoblépas est une bête fabuleuse, décrite par Pline l'Ancien (écrivain et naturaliste romain, auteur notamment d'une monumentale encyclopédie intitulée Histoire naturelle au Ier siècle avant J.C), dont la tête est très lourde ; elle est donc toujours inclinée vers le sol, car son cou est trop faible pour la porter, et c'est heureux car n'importe quel humain qui croise son regard meurt aussitôt.

    <o:p> </o:p>

    Paradoxalement, la lourdeur de sa tête ne provenait pas du volume de son cerveau, qui dépassait rarement celui d'un pois cassé. Il vivait sur les flancs du Mont Olympe où il se nourrissait de végétaux en déambulant de droite à gauche pour les mâles et de gauche à droite pour les femelles.

    <o:p> </o:p>

    L'animal présentait un cas typique d'adaptation à l'environnement car les mâles avaient leurs jambes droites plus courtes que les jambes gauches, à l'inverse des femelles chez lesquelles cette disymétrie était inversée.

    <o:p> </o:p>

    Cela favorisait les rencontres en vue de la procréation de nouveaux catoblépas. Comme les flancs du Mont Olympe sont assez régulièrement pentus, pour brouter, il leur suffisait de tourner leur tête à gauche ou à droite, suivant leur sexe.

    <o:p> </o:p>

    La lenteur des réactions de leur système nerveux faisait qu'ils ne se rendaient compte que trop tard quand ils mordaient leur propre queue. On pense que cela a provoqué l'extinction de l'espèce.


    Centaures<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    1- Centaures<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    1.1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Centaures, dans la mythologie grecque, êtres monstrueux mi-hommes mi-chevaux, habitant les régions montagneuses de Thessalie et d'Arcadie.

    <o:p> </o:p>

    Les centaures seraient nés de l'union d'Ixion, roi des Lapithes, et d'une nuée à laquelle Zeus avait donné l’apparence d’Héra. On les représente habituellement sous un aspect humain de la tête jusqu'à la ceinture, la partie inférieure du corps étant celle d'un cheval. Les centaures sont caractérisés par leur sauvagerie et leur violence ; on les dit adonnés à l'ivresse et à la luxure, et on les représente souvent dans le cortège des adorateurs de Dionysos, le dieu du Vin. Il existe pourtant deux exceptions notables parmi ces créatures bestiales : le centaure Pholos, ami d’Héraclès, fils de Silène et d’une nymphe et, surtout, Chiron — fils de Philyra et de Cronos – célèbre pour sa bonté, son savoir et sa sagesse. Ce dernier s’est chargé de l’éducation de plusieurs héros grecs, parmi lesquels Achille et Jason.

    <o:p> </o:p>

    1.2- Légende<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Invités au mariage de Pirithoos, roi des Lapithes, les centaures, pris dans la frénésie de l’ivresse, tentent d'enlever Hippodamie, la jeune épousée. Héraclès, Thésée et les Lapithes engagent le combat et chassent les centaures de Thessalie après en avoir tué un grand nombre.

    <o:p> </o:p>

    Les centaures apparaissent dans d’autres légendes, notamment à la fin du festin que Pholos a offert à Héraclès et qui aboutit à un nouveau massacre. Pendant les combats, Chiron est blessé accidentellement par une flèche tirée par le demi-dieu, empoisonnée avec le venin de l’Hydre de Lerne. Afin de ne plus souffrir et de pouvoir trépasser — les blessures infligées par les flèches d’Héraclès ne pouvant être guéries — le centaure offre son immortalité à Prométhée. C’est lors des mêmes affrontements que Pholos trouve la mort.

    <o:p> </o:p>

    Plus tard, le centaure Nessos se venge sur Héraclès du mal que celui-ci a infligé à sa race. Aussi tente-t-il de violenter Déjanire, la femme du héros, mais reçoit, lui aussi, une flèche empoisonnée. Avant de mourir, il offre à Déjanire un philtre qu’il affirme être un puissant philtre d’amour. Ce liquide est en fait perverti par son sang empoisonné. Lorsque Déjanire le verse sur une tunique qu’elle offre à son époux, Héraclès, elle le condamne à d’atroces souffrances, auxquelles il préfère échapper en se donnant la mort.

    <o:p> </o:p>

    1.3- Symbolique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Créatures hybrides, les centaures ont en eux une part d’animalité qui l’emporte sur leur part d’humanité. En tant que tels, ils représentent les pulsions de violence et de concupiscence, autrement dit la bête qui sommeille en l’homme.

    <o:p> </o:p>

    1.4- Représentation <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La bataille entre les centaures et les Lapithes a fourni à la sculpture grecque classique un très beau sujet, figurant la lutte entre la sauvagerie et la civilisation. Les centaures sont ainsi les héros du bas-relief de Michel-Ange, Combat des Centaures (1492). On les retrouve également dans de nombreuses œuvres picturales : Déjanire enlevée par le Centaure Nessus (1620-1621) de Guido Reni, Combat des Lapithes et des Centaures (xviie siècle) de Rubens, l’Éducation d’Achille par le Centaure Chiron (1783) de Jean-Baptiste Regnault, etc. En 1914, le sculpteur Antoine Bourdelle réalise un Centaure mourant.

    <o:p> </o:p>

    2- Ixion<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ixion, dans la mythologie grecque, roi des Lapithes, premier homme à avoir tué un membre de sa famille, et condamné à un supplice éternel dans le Tartare (région la plus basse des enfers grecs) pour avoir tenté de séduire Héra, la femme de Zeus.

    <o:p> </o:p>

    3- Zeus

    <o:p> </o:p>

    Zeus, dans la mythologie grecque, dieu du Ciel et souverain des dieux de l’Olympe, assimilé à Jupiter par les Romains. Zeus Protecteur et souverain des dieux de l'Olympe et de la race humaine, Zeus est également désigné dans la mythologie grecque comme le maître des phénomènes atmosphériques.

    <o:p> </o:p>

    4- Héra<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Héra, dans la mythologie grecque, déesse du Mariage, protectrice des femmes mariées et reine des dieux, identifiée par les Romains à Junon.

    <o:p> </o:p>

    5- Dionysos<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dionysos, dans la mythologie grecque, dieu de la Vigne, du Vin et de la Végétation, assimilé à Bacchus par les Romains.

    <o:p> </o:p>

    6- Pholos<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pholos, dans la mythologie grecque, centaure hospitalier et bienfaisant.

    <o:p> </o:p>

    7- Chiron<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Chiron, dans la mythologie grecque, Centaure célèbre pour sa bonté, son savoir et sa sagesse, précepteur de plusieurs héros grecs, en particulier Achille et Jason.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    8- Achille<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Achille, dans l'Iliade, le plus puissant et le plus brave des héros grecs, qui périt lors de la guerre de Troie.

    <o:p> </o:p>

    9- Jason<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Jason, dans la mythologie grecque, héros ayant pris la tête de l’expédition des Argonautes pour la conquête de la Toison d’or.

    <o:p> </o:p>

    10- Pirithoos

    <o:p> </o:p>

    Pirithoos, héros thessalien de l’Iliade d’Homère.

    <o:p> </o:p>

    11- Héraclès<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Héraclès, dans la mythologie grecque, demi-dieu et héros célèbre pour son courage, sa force exceptionnelle et ses nombreux exploits légendaires, assimilé à Hercule par les Romains.

    <o:p> </o:p>

    12- Thésée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Thésée, dans la mythologie grecque, le plus grand des héros athéniens.

    <o:p> </o:p>

    13- Prométhée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Prométhée, dans la mythologie grecque, créateur ou bienfaiteur de l’humanité, célèbre pour avoir dérobé le feu aux dieux pour l’offrir aux hommes.

    <o:p> </o:p>

    14- Déjanire<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Déjanire, dans la mythologie grecque puis romaine, épouse d’Héraclès (Hercule chez les Romains), ayant involontairement provoqué la mort du héros.


    Cerbère<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    1- Cerbère<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1.1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cerbère, dans la mythologie grecque puis romaine, chien à plusieurs têtes gardien du monde des enfers. Il est le fruit de l’union de deux êtres monstrueux, Échidna, la Vipère, et Typhon, respectivement fille et fils de Gaia (la Terre) et de Pontos (la Mer).

    Cerbère, gardien de l’entrée des enfers, posté près du Styx (un des fleuves des enfers), est doté de dents terribles, et de venin à la place de la salive. Il interdit l’entrée des enfers aux vivants, et empêche les morts d’en sortir.

    <o:p> </o:p>

    2.1- Légende<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Monstrueux et terrifiant, Cerbère est un gardien inflexible. Plusieurs héros parviennent pourtant à déjouer sa vigilance, voire à le vaincre. Orphée, décidé à sortir des enfers sa femme Eurydice, morte d’une morsure de vipère, parvient à le charmer en chantant et en jouant de sa lyre. Héraclès, chargé de ramener le terrible chien à Mycènes (c’est le dernier de ses douze travaux), en obtient l’autorisation d’Hadès, dieu des Enfers, à condition qu’il puisse le vaincre sans employer aucune arme. De fait, Héraclès parvient à capturer Cerbère à mains nues. Parvenu à Mycènes, le monstre contamine de sa salive empoisonnée des plantes, que les sorcières utiliseront ensuite pour leurs propriétés maléfiques. Cerbère est rendu à sa tâche de gardien des enfers quelque temps plus tard.

    <o:p> </o:p>

    Dans la mythologie romaine, Psyché, qui doit se rendre sur les ordres de Vénus auprès de Proserpine (reine des enfers), amadoue Cerbère pour entrer, puis pour sortir, à l’aide d’un gâteau au miel. Énée, lui, l’endort grâce à une pâte soporifique qui lui a été offerte par la sibylle de Cumes, Déiphobé.

    <o:p> </o:p>

    3.1- Représentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Si on lui attribue parfois cinquante, voire cent têtes, Cerbère est plus généralement représenté doté de trois têtes. Des serpents hérissent son dos et son cou, et il peut posséder une queue de dragon.

    <o:p> </o:p>

    2- Echidna<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Échidna, dans la mythologie grecque, monstre reptilien à buste de femme et à queue de serpent et dont le nom signifie « vipère ».

    <o:p> </o:p>

    3- Typhon<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Typhon, dans la mythologie grecque, monstre gigantesque portant au bout des mains cent têtes de dragons, et dont le combat contre Zeus représente l’ultime obstacle que celui-ci affronte avant de régner sur l’Olympe.

    <o:p> </o:p>

    4- Gaia<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Gaia, dans la mythologie grecque, personnification de la Terre.

    <o:p> </o:p>

    5- Pontos<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pontos, dans la mythologie grecque, personnification de la Mer, l’une des divinités primordiales du panthéon grec.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    6- Le Styx<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Styx, dans la mythologie grecque, fleuve des Enfers. Les morts le traversaient sur la barque du vieux passeur Charon. Personnifiée comme la fille du Titan Océan, Styx était la gardienne des serments sacrés qui engageaient les dieux.

    <o:p> </o:p>

    La vraie rivière, dont le nom moderne est le Mavronéri, est située au nord-est de l'Arcadie, en Grèce. Elle plonge d'une falaise de 183 mètres, puis coule dans une gorge sauvage. Les Grecs anciens croyaient que ses eaux étaient empoisonnées, et la rivière fut associée aux Enfers depuis l'époque d'Homère.

    <o:p> </o:p>

    7- Orphée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Orphée, dans la mythologie grecque, poète et musicien, fils de la muse Calliope et d'Apollon, dieu de la Musique, ou d'Œagre, roi de Thrace. Apollon lui donna la lyre et il devint un si bon musicien qu'il n'avait pas de rival parmi les mortels. Quand Orphée jouait et chantait, il envoûtait les êtres et les choses. Orphée est surtout connu pour son mariage malheureux avec la jolie nymphe Eurydice.

    <o:p> </o:p>

    8- Héraclès<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Héraclès, dans la mythologie grecque, demi-dieu et héros célèbre pour son courage, sa force exceptionnelle et ses nombreux exploits légendaires, assimilé à Hercule par les Romains.

    <o:p> </o:p>

    9- Psyché<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Psyché, dans la mythologie romaine, belle princesse qu'aima Cupidon, dieu de l'Amour. Jalouse de la beauté de Psyché, Vénus, déesse de l'Amour, ordonna à son fils Cupidon de rendre Psyché amoureuse de l'homme le plus laid sur terre.

    <o:p> </o:p>

    10- Proserpine<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Proserpine, dans la mythologie romaine, reine des Enfers, identifiée à la Perséphone grecque.

    11- Énée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Énée, dans la mythologie romaine, fils d'Anchise, prince troyen, et de Vénus, déesse de l'Amour. Après la capture de Troie par les Grecs, Énée s'échappa de la cité en ruine avec l'aide de sa mère. On raconte qu'il gagna la côte en portant son père âgé sur le dos et tenant son fils, Ascagne, par la main. Dans la confusion de la fuite, sa femme Créüse resta en arrière.

    <o:p> </o:p>

    12- Les sybilles<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Sibylle, dans la mythologie grecque et la mythologie romaine, toute femme recevant des dons de prophétie du dieu Apollon. Les sibylles vivaient dans des grottes ou près des fleuves et leurs prophéties étaient transcrites par écrit en hexamètres grecs. Les premiers auteurs grecs ne mentionnent qu'une seule sibylle, Érythréenne Hérophile, qui prédit la guerre de Troie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :