• Insectes - C

    *C*

    Liste : cigale ; criquet ;


    Cigale<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Cigale (une)

    Embranchement : Arthropodes

    Sous-embranchement : Hexapodes

    Super-classe : Protostomiens<o:p></o:p>

    Classe : Insectes

    Sous- classe : Ptérygotes

    Infra-classe : Néoptères

    Super-ordre : Paranéoptères<o:p></o:p>

    Ordre : Hémiptères

    Sous-ordre : Homoptères

    Famille : Cicadidés

    Taille : De 2 à 5 cm.

    Poids : En milligrammes.

    Nourriture : Les cigales se nourrissent de sève.

    Milieux : Un peu partout dans le monde.

    Reproduction : Après l'accouplement, la femelle, à l'aide de son ovipositeur, situé à l'extrémité de l'abdomen, incise l'écorce des arbres pour y pondre ses œufs. Une femelle peut pondre jusqu'à six cents œufs.

    Temps d’incubation : 6 semaines environ.<o:p></o:p>

    Durée de vie : Plusieurs années sous terre (variable suivant les espèces), mais seulement 2 mois environ après sa transformation en cigale adulte.

    Petit : Les jeunes sans ailes, appelés nymphes, éclosent tombent sur le sol où ils s'enfoncent de quelques centimètres. Se nourrissant de la sève des racines, ils se développent lentement. Il leur faut parfois plusieurs années pour arriver à maturité. Quand ils émergent enfin, ils grimpent sur le tronc, s'y fixent et muent. Les adultes émergent de leur enveloppe nymphale, sèchent en quelques heures, s'accouplent et se nourrissent de plantes jusqu'à ce qu'ils meurent environ un mois plus tard.

    Cri : La stridulation des cigales après une émergence en masse produit un son qui peut être entendu à des kilomètres à la ronde.

    Autre : Dès que la température est suffisamment élevée (environ 22 °C), le mâle chante et stridule toute la journée avec ses cymbales pour séduire ces dames.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cigale, insecte très répandu dans les régions tempérées et tropicales, plus particulièrement dans les régions méridionales en France.

    <o:p> </o:p>

    Les cigales sont des insectes homoptères de taille moyenne, certaines espèces atteignant une longueur de près de 4 cm. Le corps est ramassé et la tête est courte, équipée d'antennes, de grands yeux et de pièces buccales suceuses. L'abdomen porte deux paires d'ailes transparentes avec un réseau de nervures. Des membranes tendues comme un tambour de chaque côté de l'abdomen produisent des sons stridents ou bourdonnants qui servent aux mâles à attirer les femelles pendant l'été.

    <o:p> </o:p>

    Les cigales qui apparaissent ainsi en grand nombre peuvent endommager les vergers.


    Criquet<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Criquet (un)

    Embranchement : Arthropodes

    Sous-embranchement : Hexapodes

    Classe : Insectes

    Sous- classe : Ptérygotes

    Ordre : Orthoptères

    Famille : Acrididés

    Taille : de 5 à 7 cm.   

    Poids : 2 grammes.

    Nourriture : Les criquets se nourrissent de végétation.

    Milieux : Toute l’Europe et l’Afrique.

    Reproduction : La femelle enfonce son abdomen, en l'allongeant, dans le sol et pond une quarantaine d'œufs agglutinés dans une masse collante qui durcit à l'air; l'ensemble forme une oothèque. L'œuf est de forme allongée et jaune clair. Sa longueur varie entre quelques millimètres  à un centimètre.

    Temps de d’incubation : De 18 jours à 6 mois, la durée varie beaucoup en fonction des espèces et des conditions du milieu.

    Durée de vie : Les adultes vivent environ 2 mois.<o:p></o:p>

    Larve : La durée du développement de la larve varie entre 18 jours  à plus de 8 mois selon les espèces et les conditions d'environnement. Les larves passent par plusieurs stades  au cours de leur développement (entre 4 et 8, le nombre varie en fonction des espèces, du sexe et des conditions de croissance).Entre chaque stade, la larve mue, elle quitte son ancienne cuticule. Pour muer, elle s'accroche sur une branche ou une feuille, l'ancienne cuticule se rompt au niveau de la nuque puis s'ouvre le long du dos. Le criquet sort par cette ouverture. Le criquet grandit pendant les quelques heures suivant la mue, pendant lesquelles, la cuticule est encore souple.

    Cri : Elles sont pourvues, sur leur face intérieure, d'organes producteurs de son, le « chant » étant obtenu par frottement des pattes contre les élytres*. À la différence des grillons et des sauterelles, dont l’organe producteur de sons est situé sur les ailes, les criquets chantent aussi en frottant leurs pattes postérieures sur d’autres parties du corps.

    *élytres : ailes antérieurs

    Autre : L’une des dernières invasions du criquet pèlerin en Afrique a débuté en septembre 2003 et 65 000 km² ont déjà été dévorés à fin juillet 2004 sur neuf pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad) et du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Tunisie). Selon les experts les dégâts peuvent être évalués à 200 millions d’euros (juillet 2004).

    En juillet, les abondantes pluies estivales poussent les essaims d’insectes à migrer du Maghreb vers le Sahel pour se reproduire en rejoignant les zones naturelles de reproduction du sud de la Mauritanie, du nord-est du Sénégal et de l’ouest du Mali, en avançant de 100 kilomètres par jour.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation <o:p></o:p>

    Criquet, insecte sauteur aux antennes courtes, très nuisible pour les cultures lorsqu’il se déplace en nuées.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les criquets comprennent les petits criquets, qui ne migrent pas, et les criquets migrateurs ou locustes, parfois improprement appelés sauterelles.

    <o:p> </o:p>

    2- Caractéristiques <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La tête porte des pièces buccales de type broyeur, deux courtes antennes (ce qui aide à les différencier des sauterelles aux antennes beaucoup plus longues) et deux types d'yeux (deux yeux simples, ou ocelles, et deux yeux composés - yeux à facettes).

    <o:p> </o:p>

    Comme chez les autres insectes, le thorax est formé de trois segments thoraciques, dont chacun porte une paire de pattes. Les pattes postérieures, longues et puissantes, sont adaptées au saut. Les ailes antérieures et postérieures sont portées, respectivement, par les deuxième et troisième segments thoraciques.

    <o:p> </o:p>

    Leur organe auditif est un tympan circulaire de couleur claire situé sur l’abdomen, juste à côté des pattes postérieures. Les femelles pondent dans des trous qu’elles creusent à même le sol à l’automne. Les œufs éclosent au printemps et les jeunes atteignent leur maturité en juillet ou en août.

    <o:p> </o:p>

    3- Diversité<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les criquets migrateurs, ou locustes, sont répandus dans les régions désertiques de l’Afrique, de l’Asie et de l’Amérique. Ils peuvent revêtir deux formes : une forme solitaire et une forme grégaire*. Lorsqu’ils se reproduisent trop rapidement et de façon disproportionnée par rapport aux ressources alimentaires disponibles, les criquets migrent et leur aspect se modifie — leur couleur, par exemple, passe du vert au brun. Ils s’installent alors dans les cultures par nuées gigantesques et dévorent très rapidement la totalité de la végétation. Des régions entières peuvent ainsi être dévastées. Les méthodes de lutte consistent à combattre directement les animaux (au lance-flammes), à répandre des substances toxiques ou stérilisantes par voie aérienne et à labourer pour enterrer les œufs, le cas échéant.

    *grégaire : qui a tendance à aimer se regrouper.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On rencontre, dans le sud de l’Europe et en Afrique du Nord, plusieurs espèces de criquets. La plupart ne sont pas migratrices, comme Acrida ungarica ou Acrida bicolor, qui vit dans le sud de la France. Le criquet marocain, en revanche, devient grégaire, et donc nuisible pour les cultures, à la suite de périodes de sécheresse. Le vrai criquet migrateur, lui, habite l’Europe (centre et sud), la totalité de l’Afrique, Madagascar et l’Asie du Sud. Les sauterelles décrites dans le récit biblique des plaies d’Égypte sont sans doute des locustes d’Afrique du Nord voisines du vrai criquet migrateur, qui est l’une des espèces les plus nuisibles. La forme grégaire de ce dernier est plus grande que la forme solitaire.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :