• Mammifères marin - D

    *D*

    Liste : dauphin ; dugong ;


    Dauphin<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Dauphin (un)

    Embranchement : Chordés

    Classe : Mammifères

    Ordre : Cétacés

    Sous-ordre : odontocètes

    Famille : Les dauphins « de mer » appartiennent à la famille des delphinidés et les dauphins d’eau douce forment la famille des platanistidés.

    Taille : Dauphins des mers : Ils mesurent entre 1,3 et 4 m

                 Dauphins d’eau douce : Ils mesurent de 1,30 à 2,50 m<o:p></o:p>

    Poids : Dauphins des mers : Ils mesurent entre 35 et 500 kg.

                Dauphins d’eau douce : Ils pèsent entre 100 et 160 kg en moyenne.

    Nourriture : Dauphins des mers : Ils se nourrissent de poissons et de calmars

                         Dauphins d’eau douce : Ils se nourrissent de poissons et de crustacés<o:p></o:p>

    Milieux : Dauphins des mers : On les rencontre dans toutes les mers du globe, près des côtes comme au large.

                    Dauphins d’eau douce : Les dauphins d’eau douce vivent dans les eaux vaseuses des fleuves d’Asie et d’Amérique du Sud, près des embouchures mais parfois très loin en aval<o:p></o:p>

    Sens : Dauphins des mers : Parmi les organes des sens, seul l’odorat est très faible. La vision est performante au dessous comme au-dessus de l’eau ; le toucher est très développé, particulièrement au niveau de la tête et du museau, et l’ouïe est performante.

                Dauphins d’eau douce : Ces animaux, qui repèrent leurs proies par écholocation, ont un front très bombé. Leur vision est en revanche très réduite ; le dauphin du Gange est même totalement aveugle.<o:p></o:p>

    Reproduction : La femelle met au monde un seul jeune. Les dauphins atteignent leur maturité sexuelle à un âge variable en fonction des espèces (entre 5 et 12 ans).

    Temps de gestation : Environ un an.<o:p></o:p>

    Durée de vie : De 15 à 30 ans selon les espèces.

    Femelle : Les mamelles des femelles ne sont pas saillantes : elles s’ouvrent sur deux fentes situées de part et d’autre de la fente génitale, et le lait est expulsé sous pression dans la bouche du nouveau-né. La mère l’allaite pendant environ un an ; elle peut donc mettre au monde en moyenne un jeune tous les deux ans.

    Petit : Le petit dauphin naît la queue la première ; une fois sorti, il est tout de suite amené jusqu’à la surface pour respirer. Le lait, très riche (quarante fois plus gras que le lait de vache), assure au jeune une croissance rapide.

    Cri : Les dauphins émettent quasiment en permanence des cliquetis, des sifflements, des grognements, qui forment probablement un langage relativement complexe, bien que celui-ci n’ait toujours pas été élucidé par les scientifiques, malgré de nombreuses recherches sur le sujet.

    Menaces : Mais les dauphins sont aussi victimes des activités humaines. Ils étaient autrefois chassés pour l’huile extraite de certaines parties de la tête et qui servait à lubrifier les mécanismes d'horlogerie. Elle a été remplacée par des huiles synthétiques, et les dauphins ne sont plus chassés à cette fin. Malheureusement, ils font toujours l’objet d’un important trafic destiné à approvisionner les aquariums, marine lands et autres parcs d’attractions. En outre, des milliers de dauphins meurent chaque année du fait de la pêche industrielle qui utilise de grands filets dérivants : en effet, ne pouvant rester plus de 5 minutes sans respirer, ils sont condamnés à la noyade quand ils s’empêtrent dans les filets.

    Autre : Ils nagent en surface à une vitesse moyenne de 40 km/h. Contrairement au cachalot qui peut rester aisément plus d’une demi-heure en plongée, les dauphins ne peuvent rester en apnée que 3 à 5 minutes, jusqu’à environ 500 m de profondeur.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dauphin, cétacé au corps élancé et au museau allongé formant un bec, excellent et rapide nageur. On connaît une trentaine d’espèces de dauphins.

    <o:p> </o:p>

    2- Les dauphins au sens strict<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    2.1- Caractéristiques<o:p></o:p>

     

    Les dauphins sont parfaitement adaptés à la nage ; ils ont un corps fuselé et hydrodynamique et une peau lisse dépourvue de poils.

    <o:p> </o:p>

    Comme tous les autres mammifères marins, les dauphins respirent à l’aide de poumons ; leurs narines s’ouvrent en un orifice unique, l’évent, situé sur le sommet du crâne. Ils remontent très fréquemment à la surface pour respirer toutes les 5 à 15 secondes.

    <o:p> </o:p>

    Les dauphins possèdent également un système d’écholocation* très perfectionné, le plus développé parmi les cétacés. Les ondes ultrasonores émises par l’animal sont focalisées par le melon, une sorte de poche de graisse située au-dessus du museau. Elles se répercutent sur les proies ou les objets, et les échos sont recueillis par la mâchoire.

    *écholocation : repérage d’obstacles ou de proies au moyen d’ultras sons. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2.2- Vie sociale <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les dauphins sont des animaux sociables. Ils se réunissent en groupes qui forment des sociétés organisées et comptent, selon les espèces et les périodes de l’année, de moins d’une dizaine jusqu’à plusieurs centaines d’individus. Les jeux, le toucher et les caresses sont très importants pour la cohésion de la troupe. Les dauphins coopèrent pour la chasse, poursuivant et encerclant ensemble leur nourriture. Ils pratiquent également l’entraide sociale, et il n’est pas rare de voir un dauphin aider un membre de son groupe, blessé, à remonter à la surface pour respirer. De plus, lorsqu’une femelle met bas, une à deux femelles restent près d’elle pour l’aider et la protéger.

    <o:p> </o:p>

    2.3- Intelligence <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le cerveau des dauphins est très développé, et leurs comportements traduisent une grande complexité de l’organisation nerveuse. La capacité de ces cétacés à apprendre, résoudre des problèmes et effectuer des tâches complexes en captivité les placent à un niveau d’intelligence proche de celui des primates.

    <o:p> </o:p>

    2.4- Relations avec l’homme <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La sociabilité des dauphins, leur habitude de nager et de jouer dans le sillage des bateaux, et le fait qu’aient été rapportés de nombreux sauvetages de naufragés par ces cétacés ont toujours fasciné l’homme. Les dauphins ont fait l’objet de nombreuses légendes et récits, notamment dans la Grèce antique. Poséidon, dieu grec de la mer, est souvent représenté avec un dauphin.

    <o:p> </o:p>

    3- Les dauphins d’eau douce<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3.1- Caractéristiques <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Apparentés aux dauphins marins et appartenant eux aussi au groupe des cétacés à dents, les dauphins d’eau douce constituent toutefois une famille différente, représentée par cinq espèces. Ils comptent parmi les plus petits cétacés. Ils ont un bec long et étroit, garni de plus d’une centaine de dents. À la différence des dauphins des mers, ils sont dotés d’un cou bien différencié et flexible.

    <o:p> </o:p>

    3.2- Les trois espèces d’Asie <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On trouve, dans le Yang-Tseu-Kiang, le dauphin d’eau douce de Chine. Cette espèce, qui a subi les effets destructeurs de la pêche, de la construction des barrages et de la pollution de l’eau, est strictement protégée depuis 1975, mais il reste très rare et menacé de disparition.

    <o:p> </o:p>

    Les deux autres espèces asiatiques, appelées platanistes, se rencontrent l’une dans l’Indus, l’autre dans le Gange.

    <o:p> </o:p>

    3.3- Les deux espèces d’Amérique du Sud <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le dauphin de l’Amazone, également appelé inie de Geoffroy, boutou ou boto, vit bien sûr dans l’Amazone, mais aussi dans le bassin de l’Orénoque. Cette espèce semble avoir une vision plus développée que celle de ses cousines.

    <o:p> </o:p>

    Le dauphin de la Plata fait figure d’exception par rapport aux autres membres de la famille, dans la mesure où il vit surtout dans les eaux profondes de l’Atlantique et ne fait que des incursions dans les rivières.


    Dugong<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Dugong (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Ordre : Siréniens

    Famille : Dugongidés

    Genre : Dugong

    Taille : Il mesure entre 2,4 et 2,7 m de long.

    Poids : Près d’une tonne.

    Nourriture : Ces animaux sont herbivores, et broutent la végétation se trouvant sur les fonds peu profonds et généralement très près des côtes où ils vivent. Un adulte a besoin d'une quarantaine de kilogrammes de nourriture chaque jour.

    Milieux : Le dugong a aujourd'hui une aire de répartition qui va de la mer Rouge aux îles du Sud-Ouest du Pacifique. II recherche les eaux côtières n'excédant pas 10 m de profondeur, dont la température est comprise entre 21 et 35 °C. Rendu très discret par les persécutions, et nocturne là où il est chassé, c'est-à-dire un peu partout, il recherche même les eaux turbides.

    Reproduction : Seule la mère s’occupe du petit, exceptionnellement des jumeaux. Les naissances interviennent notamment de septembre à décembre. Une femelle réceptive laisse des traces odorantes que les mâles suivent. C’est le mâle le plus vigoureux et le plus entêté qui arrivera à ses fins. Les mâles se livrent à de violents combats.

    Temps de gestation : La gestation dure de 12 à 13 mois.<o:p></o:p>

    Durée de vie : En liberté, la longévité est d’environ 30 ans. Malheureusement, peu atteignent cet âge.

    Petit : Le petit (généralement unique) naît dans l'eau. Il tête sa mère pendant un an et le sevrage n’intervient qu’entre 12 et 18 mois. Cette longue période de maternage permet à la mère d’inculquer les principes de migration et l’emplacement des pâturages. A 2 ans, le jeune est indépendant.

    Cri : Lorsqu'il inspire le dugong émet un « phaaa» très sonore qui peut être entendu à une très grande distance.

    Menaces : Cet animal marin inoffensif a longtemps été chassé pour sa chair, sa graisse, son huile et sa peau et, aujourd'hui, on pense que la population mondiale des dugongs est réduite à moins de quarante mille individus. Il fait maintenant partie des espèces menacées.

    Autre : Les voyageurs de l'Antiquité prenaient parfois les dugongs pour des sirènes et les identifiaient aux Sirènes de la mythologie.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dugong, grand mammifère marin vivant dans les eaux tropicales de l'océan Indien et de l'océan Pacifique. Il a un corps massif qui se termine par une queue fourchue et aplatie horizontalement. Les membres antérieurs sont des nageoires arrondies ; les membres postérieurs ont disparu. Les grandes lèvres musclées (la lèvre supérieure est fendue) servent à arracher les plantes aquatiques. Les molaires et les bourrelets durs du devant de la mâchoire broient la nourriture ; le mâle possède également deux petites incisives en forme de défenses. Le dugong, qui se nourrit essentiellement la nuit, se déplace habituellement en couple ou en petits groupes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :