• Mammifères marin - L

    *L*

    Liste : lamantin ; loutre ;


    Lamantin<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Lamantin (un)

    Embranchement : Chordés

    Classe : Mammifères

    Ordre : Siréniens

    Famille : Trichéchidés

    Genre : Trichechus<o:p></o:p>

    Taille : Selon l'espèce, les adultes mesurent de 2,5 à 4,5 m de long.<o:p></o:p>

    Poids : Selon l'espèce, ils pèsent entre 200 et 600 voir 800kg.

    Nourriture : Les lamantins sont exclusivement herbivores, non ruminants, et consomment des herbes flottantes ou immergées. Les plantules des palétuviers, des jacinthes d’eau, du Boughour ou des graminées forment ses repas. Malgré le fait qu'il soit un animal diurne, il ne se nourrit apparemment qu'exclusivement la nuit. Les plantes qu'il consomme, contiennent souvent de la silice qui provoque l'abrasion des dents*. Ce phénomène est compensé par un remplacement permanent des dents. Ces plantes aquatiques ont un faible rendement énergétique ce qui explique peut-être que les lamantins ont un taux métabolique très bas, et ne peuvent vivre au dessous de 20 °C.

    *abrasion des dents : usure des dents<o:p></o:p>

    Milieux : Le lamantin de l'Amazone se trouve, comme son nom l'indique, dans le bassin de l'Amazone, le lamantin des Antilles dans le centre de la Floride et le long du golfe du Mexique et des côtes des Antilles, et le lamantin d'Afrique de l'Ouest dans les fleuves de l'Afrique de l'Ouest tropicale.<o:p></o:p>

    Sens : Sa vue est bonne et son ouïe aussi.<o:p></o:p>

    Reproduction : Le mode de reproduction reste encore peu connu, la femelle donne 1 jeune tous les 2 ou 3 ans. Les jumeaux sont rares mais possibles. La maturité sexuelle est de 7 ans.

    Temps de gestation : La gestation dure environ 12 mois.<o:p></o:p>

    Durée de vie : Environ 30 ans

    Cri : Le lamantin doit son nom à son cri plaintif.

    Autre : Les lamantins voyagent tranquillement à une vitesse de 5 à 10km/h mais ils peuvent atteindre une vitesse de 30km/h.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Lamantin, nom générique de trois espèces de grands mammifères siréniens.

    <o:p> </o:p>

    Il évolue en général sur un territoire de petite taille, où il broute des plantes aquatiques, jouant ainsi un rôle non négligeable dans le nettoyage des canaux d’irrigation. Son corps massif, de couleur grisâtre à noire, se termine par une queue aplatie horizontalement et arrondie. Les membres antérieurs sont des nageoires situées près de la tête ; il n'a pas de membres postérieurs externes. C'est un animal lent et maladroit. La tête est petite, avec un museau droit et une lèvre supérieure fendue munie de poils raides. Ils vivent en petits groupes familiaux et parfois en troupeaux de quinze à vingt animaux ; des groupes de cinq cents à mille lamantins de l'Amazone peuvent être observés pendant la saison sèche. Après une gestation de près d'un an, la femelle met au monde en général un seul petit de coloration rosée.

    <o:p> </o:p>

    L'effectif des lamantins a été réduit par une chasse intensive pour leur peau, leur chair et leur graisse, mais certains pays en ont fait une espèce protégée.


    Loutre<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Loutre (une)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Sous- classe : Thériens

    Infra-classe : Placentaires

    Ordre : Carnivores

    Famille : Mustélidés

    Sous-famille : Lutrinés

    Genre :

    Taille : Selon les espèces, d’environ 75cm à 1.50m

    Poids : Différents selon les espèces. En moyenne 10 à 15kg.

    Nourriture : Elles mangent des poissons et de petits mammifères, des oiseaux, des grenouilles et des écrevisses.

    Milieux : On la trouve dans le monde entier, excepté en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Antarctique dans les eaux douces et salées. Les loutres vivent dans des terriers, généralement situés au bord de l'eau et comportant une entrée sous l'eau.

    Défense :

    Sens :

    Reproduction : Loutre de rivière : La maturité sexuelle est très précoce. Un mâle peut se reproduire dès l’âge de 18 mois. Dès que les mâles sont en âge de procréer, ils ne se tolèrent plus et les combats pour la place de dominant peuvent être violents, voire mortels.<o:p></o:p>

    Il n’existe pas vraiment de saison des amours chez la loutre de rivière. Les prétendants s’envoient des messages olfactifs. Quand un mâle veut séduire une femelle, il frappe le sol de sa queue et suit à la trace sa nouvelle conquête. Il s’ensuit des jeux nautiques qui se terminent par l’accouplement, en général dans l’eau, de 20 à 45 minutes. Une fois l’acte accompli, la femelle réintègre son domaine. Elle met bas dans un terrier aménagé appelé « catiche ». La catiche est installée sur une berge et l’entrée est dissimulée sous l’eau. <o:p></o:p>

    Loutre de mer : L’accouplement se fait dans l’eau. Pendant la saison des amours, les couples se laissent flotter à la surface de l’eau. Chaque femelle choisit son partenaire qui se donne un mal fou pour séduire sa belle. Une fois les préliminaires réussis, le mâle se place sous la femelle et s’agrippe à elle avec ses pattes avant. La manœuvre est très délicate et exige plusieurs tentatives. Pour se maintenir en place, il attrape le nez de la femelle entre ses dents. Une fois l’accouplement terminé, le mâle reste souvent plusieurs semaines avec la femelle. Il lui arrive même de la tracter derrière lui pour être certain qu’aucun autre mâle ne viendra lui voler la paternité. La femelle conserve un souvenir cuisant de cette étreinte : un nez mordu et douloureux. Elle ne met au monde qu’un seul petit environ tous les deux ans. <o:p></o:p>

    Temps de gestation : Loutre de rivière : La gestation dure de 60 à 62 jours

    Loutre de mer : En principe la gestation est de 6 mois. Cependant, elle peut être différée jusqu’à un an. L’œuf fécondé reste alors dans l’utérus avant de se fixer contre sa paroi. <o:p></o:p>

    Durée de vie :

    Petit : Loutron de rivière : La femelle donne naissance à 2 ou trois loutrons qui pèsent environ 100 grammes. Le lait de la loutre contient huit fois plus de matières grasses que celui de la vache. Pourtant, la croissance est lente. Les loutrons n’auront que tripler leur poids de naissance à trois semaines. A un mois, ils ouvrent les yeux. Ce n’est que vers 10 semaines, que les jeunes sortent du terrier. Ils sont allaités jusqu’à l’âge de 6 mois bien qu’ils pêchent seuls vers l’âge de 5 mois. Vers 8 ou 9 mois, la mère commence à houspiller ses petits car l'heure de l'indépendance est venue.

    Loutron de mer : Le loutron est déjà couvert de fourrure. Aveugle et dépourvu de dents, il se nourrit en tétant le lait maternel très riche. Sa fourrure, remplie d’air, lui tient chaud et lui permet de flotter quand sa mère doit aller se nourrir. Le reste du temps, elle le promène sur son ventre pour le protéger des prédateurs. C’est un moment difficile pour les bébés. En Californie, plus de la moitié d’entre eux meurent avant d’avoir été sevrés. On ignore pourquoi le taux de mortalité est plus important en Californie qu’en Alaska. Le loutron est également une monnaie d’échange. On a observé des mâles dominants kidnapper le bébé en échange du produit de la pêche de sa mère.

    Menaces : En France, la loutre est protégée depuis 1972. Cependant, le problème est la pollution de son habitat. Pollution et aménagement des cours d’eau entraînent sa disparition progressive. En Europe, on a créé quelques centres d’élevage de loutres où elles peuvent vivre en toute tranquillité.

    Cri : Elle peut aboyer, feuler, éternuer, gémir ou hurler.

    Autre : En Asie, les loutres sont dressées depuis le IXe siècle pour rabattre le poisson dans les filets des pêcheurs. Cette pratique est toujours utilisée, notamment au Bangladesh. Une loutre nage communément à la vitesse de 3 km/h et peut atteindre les 6 km/h. Elle peut atteindre une profondeur de 15 m mais jusqu’à 100m pour les loutres de mer. Celle-ci fait preuve d’une rare dextérité. Elle se sert d’une pierre comme d’un marteau pour casser les coquillages. Elle se sert également de pierres plates comme d’enclumes. Elle s’installe alors sur le dos à la surface de l’eau, pose la pierre sur son ventre, puis abat avec force le coquillage contre le galet. Les loutres passent beaucoup de temps à nager sur le dos.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Loutre, mammifère carnivore aquatique. L'espèce commune, répandue en Europe et en Asie, peut atteindre 75 cm, dont la moitié est occupée par la queue. La tête est large et plate, avec des oreilles courtes et arrondies ; le museau arrondi porte des narines latérales en forme de fentes. Les oreilles et les narines peuvent être fermées quand l'animal plonge. La fourrure est châtain, les pattes sont courtes mais puissantes, et les pieds palmés sont munis de griffes. Une espèce similaire se rencontre en Amérique du Nord.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :