• Mammifères marin - N

    *N*

    Liste : narval ;


    Narval<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Narval (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Sous- classe : Thériens

    Infra-classe : Placentaires

    Ordre : Cétacés

    Sous-ordre : Odontocètes

    Famille : Monodontidés

    Genre : Monodon

    Taille : Les femelles atteignent 4,20 m et les mâles 4,70 m.

    Poids : 800 ou 900 kg environ pour les femelles et 1.5 tonnes pour les mâles.

    Nourriture : Ce carnivore aime bien chasser les crevettes, il mange aussi des calmars, crustacés et mollusques. De plus, il se nourrit de morues polaires, de plies et de pieuvres, souvent en eau profonde.<o:p></o:p>

    Milieux : Il ne se trouve que dans le nord de l'Arctique, presque toujours près de la banquise.

    Défense : Leur défense, autrement dit leur dent supérieure gauche.

    Reproduction : Le système social et le mode d'accouplement ne sont pas connus, bien que les mâles paradent ou luttent pour accéder aux femelles, se défiant avec leurs défenses, à la surface de l'eau ou au-dessous, en attestent les défenses en partie cassées ou incarnées de certains mâles. Cependant, il est rare que les mâles s'embrochent, ce qui serait mortel. Les mâles sont sexuellement matures entre 11 et 13 ans. Les femelles entre 5 et 8 ans. Elles allaitent environ 20 mois. Elles peuvent concevoir tous les 3 ans.

    Temps de gestation : 14 à 15 mois environ.<o:p></o:p>

    Durée de vie : De 40 à 50 ans.

    Menaces : Les narvals sont chassés par les Inuit et certains Européens du Nord pour leur peau, leur chair, leur graisse et tout particulièrement leur défense. Celle-ci est utilisée comme ornement, pour la sculpture sur ivoire, et (moins souvent) réduite en poudre pour ses effets médicinaux supposés. Bien que le narval, en tant qu'espèce, ne semble pas être menacé d'extinction, à l'échelon local, la chasse excessive de ces animaux et de leurs proies pourrait limiter les populations.

    Autre : On a longtemps présenté la corne du narval comme une corne de licorne, puis comme une défense pour harponner les poissons, briser la glace, courtiser les femelles. On sait à présent (selon une étude de chercheurs d'Harvard) que cette corne serait en fait un organe sensoriel. En effet, elle renferme près de dix millions de terminaisons nerveuses qui permettent au narval de détecter les différentes pressions, les changements de températures ou de percevoir la salinité de l'eau.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Narval, cétacé à dents, au corps robuste. La robe des narvals est marquée de marbrures noires et blanches, plus sombres sur le dos que sur le ventre. Les narvals n'ont que deux dents, à la mâchoire supérieure. Chez les mâles adultes, la dent de gauche continue à pousser, en spirale, à partir de l'avant de la tête ; cette défense — qui a valu au narval le surnom de licorne de mer — peut avoir 3 m de long, ce qui porte la taille totale d'un mâle âgé à près de 8 m.

    <o:p> </o:p>

    Les narvals vivent souvent en petits groupes composés de 2 à 12 animaux, qui font partie de troupeaux habituellement plus importants. Ils migrent au fur et à mesure que la limite des glaces se déplace, et on peut les trouver dans des glaces très épaisses. On a pu observer la pratique d'une mise à l’écart par l'âge et le sexe, particulièrement forte lors de la migration, et les groupes de jeunes mâles ou de mâles adultes sont faciles à distinguer car tous les membres d'un groupe ont des défenses de taille similaire.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :