• Mammifères terrestre - O

    *O*

    Liste : ouistiti ; ours ;


    Ouistiti<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom :  Ouistiti (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Ordre : Primates

    Famille : Callitrichidés

    Genre : Callithrix et Cebuella

    Taille : De 20 à 40 cm environ selon les espèces.

    Poids : De 100 à 500 grammes environ selon les espèces.

    Nourriture : Les ouistitis sont gommivores, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent de sève et de gomme qui coulent des blessures des arbres. Ce régime est souvent complété d’insectes et de fruits.

    Milieux : Les ouistitis vivent dans les forêts d’Amérique du Sud.

    Reproduction : Fait unique chez les singes, tous les membres du groupe prennent soin des jumeaux et de leurs parents. Le père porte les nouveau-nés sur son dos. Seul le couple dominant et monogame peut se reproduire. La femelle met au monde dans 90% des cas des jumeaux. Le couple peut s’accoupler toute l’année. Les jumeaux, non identiques, naissent deux fois dans l’année.

    Temps de gestation : La gestation dure 5 semaines.<o:p></o:p>

    Durée de vie : De 10 à 20 environ suivant les espèces.

    Petit : Les petits ont un poids élevé, entre 20 et 25%, de celui de la mère. Quand les jeunes atteignent 7 à 10 jours, le père les porte sur son dos jusqu’à l’âge de 6 ou 7 semaines. Les petits tètent leur mère durant 15 à 30 minutes toutes les 2 ou 3 heures. C’est le seul moment où elle prend les petits avec elle. Ce sont les autres mâles qui aident au transport, au nourrissage et aux jeux des jumeaux. A partir de 3 semaines, les jeunes commencent à explorer leur environnement. Dès 4 semaines, ils mangent des aliments tendres bien qu’ils ne soient pas encore sevrés. Ils atteindront leur taille adulte à 2 ans.

    Cri : Une communication orale, à base de cris suprasoniques inaudibles à l’oreille humaine, complète les marques territoriales.

    Menaces : Le domaine vital des ouistitis, aussi bien que de toutes les autres espèces vivant dans la forêt amazonienne, ne cesse de se restreindre. Ouistitis et tamarins sont fortement menacés par la destruction croissante des forêts. D’ailleurs, si le déboisement se poursuit au même rythme, l’Amazonie ne sera plus, dans 50 ans, qu’un immense désert. Outre les conséquences catastrophiques pour le climat mondial, la faune, très riches, disparaîtra. Actuellement, les ouistitis du Sud et du Sud-Est du Brésil risquent de disparaître rapidement si la destruction du « poumon de la Terre » n’est pas arrêtée.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ouistiti, petit singe du continent sud-américain, et le plus petit des primates.

    <o:p> </o:p>

    Les ouistitis sont capables de se tenir agrippés verticalement aux troncs pour se nourrir.

    <o:p> </o:p>

    On peut rencontrer les ouistitis, qui sont en général monogames, en grands groupes constitués d’un couple et de ses descendants ou bien de plusieurs couples non apparentés mais dont une seule femelle se reproduit, en s’accouplant avec plusieurs des mâles du groupe.

    <o:p> </o:p>

    L’un des plus connus est le ouistiti mignon, qui pèse entre 130 et 180 g. Le ouistiti à pinceaux, à la tête ronde et à la face noire aplatie, est caractérisé par les épais pinceaux de poils blancs qui ornent ses oreilles. Sa longue fourrure est rayée sur le dos et la queue. Cette dernière est presque deux fois plus longue que le reste du corps, qui mesure entre 18 et 30 cm de long.


    Ours<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Ours (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Sous- classe : Thériens

    Infra-classe : Placentaires

    Ordre : Carnivores

    Sous-ordre : Caniformes<o:p></o:p>

    Famille : Ursidés

    Sous-famille : Ursinés

    Taille : De 1,8m à plus de 3m suivant les espèces.

    Poids : De 70 à 1 tonne selon les espèces.

    Nourriture : Le régime alimentaire des ours varie selon les espèces et les conditions de vie. Ainsi, l'ours blanc, par exemple, se nourrit presque exclusivement de chair animale (phoques, morses, poissons...), tandis que l'ours brun ou le petit ours à lunettes des Andes ont un régime omnivore à forte composante végétarienne.

    Milieux : Les ours peuvent occuper une grande variété d'habitats, mais l'expansion de l’homme les a repoussés dans les montagnes, les forêts et les étendues sauvages de l'Arctique. Ils vivent dans l'hémisphère Nord, à l'exception de l'ours à lunettes qui se rencontre en Amérique du Sud, dans les Andes. L'ours de l'Atlas, en Afrique du Nord, est une espèce éteinte.

    Sens : Les ours bénéficient d'un odorat développé et, bien que l'acuité de leur vue et de leur ouïe reste à étudier en détail, elle est probablement comparable à celle des chiens.

    Reproduction : L'ourse met bas de un à quatre oursons. La période de reproduction de l'ours est très brève. Les ours se reproduisent de façon saisonnière, habituellement après l'hibernation.

    Temps de gestation : Une gestation de six à neuf mois.<o:p></o:p>

    Durée de vie : Dans la nature, les ours ont une longévité de quinze à plus de trente ans.

    Petit : Les nouveau-nés sont très petits (par exemple, environ 300 g chez l'ours noir) et requièrent des soins maternels pendant deux à trois ans. Même quand ils se nourrissent indépendamment, les oursons d'un an doivent être protégés des mâles âgés, qui sont parfois capables de les tuer et de les manger. L'apprentissage joue un rôle important dans la capacité de l'ourson à trouver sa nourriture. Son développement assez lent et ses liens prolongés avec sa mère lui permettent d'apprendre par imitation.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ours, mammifère du groupe des carnivores à fourrure abondante, à queue courte, aux oreilles arrondies et à la marche plantigrade (c'est-à-dire que l'ours prend appui sur toute la plante des pieds pour se déplacer).

    <o:p> </o:p>

    2- Caractéristiques générales<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les ours ont un corps massif, des pattes postérieures munies de cinq orteils et une dentition dépourvue des prémolaires « carnassières » tranchantes typiques des carnivores. Leurs molaires broyeuses témoignent d'une adaptation à la consommation de plantes.

    <o:p> </o:p>

    La torpeur hivernale de certaines espèces n'est généralement pas considérée par les scientifiques comme une véritable hibernation, mais certaines études suggèrent que les ours noirs, bruns et blancs hibernent vraiment pendant trois à cinq mois (jusqu'à sept mois au nord de l'Alaska). Cependant, comparée à celle des rongeurs hibernants, leur température reste plus élevée. Dans les périodes douces de l'hiver, les ours en hibernation peuvent se réveiller et quitter momentanément leur tanière.

    <o:p> </o:p>

    3- Mode de vie <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La communication repose sur un système de signalisation efficace pour des animaux à la dispersion si importante, puisqu'un ours peut avoir à se déplacer dans un vaste périmètre (il peut parcourir plus de 150 km), afin de rechercher sa nourriture dans un territoire soumis à des changements saisonniers. Les ours semblent se sentir et s'éviter à distance. À l'intérieur du territoire d'un ours, les arbres peuvent être griffés, mordus ou frottés ; bien qu'il ne soit pas certain qu'il s'agisse d'un véritable comportement de marquage de ce territoire, ces traces pourraient donner des indications aux autres ours sur le propriétaire du territoire.

    <o:p> </o:p>

    4- Diversité<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    4.1- Ours blanc <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les zones côtières de l'Arctique sont le domaine de l'ours blanc, ou ours polaire. Son poids peut atteindre 700 kg, pour une taille dépassant les 2,5 m lorsqu'il se dresse sur ses pattes arrière. Bon nageur, il peut également se déplacer avec agilité sur la glace, grâce au dessous fourré de ses pattes, qui lui évite de glisser. Il se nourrit essentiellement de phoques et de poissons.

    <o:p> </o:p>

    4.2- Ours brun <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les ours bruns étaient autrefois très répandus dans les plaines et les forêts de toute la zone tempérée de l’hémisphère Nord, mais leur domaine s’est dangereusement réduit. Dans certaines régions, l’ours brun d’Eurasie a régressé de façon dramatique. Ainsi, seuls quelques individus survivent dans les Pyrénées.

    <o:p> </o:p>

    Deux sous-espèces d’ours brun survivent également en Amérique du Nord : le kodiak en Alaska et le grizzli dans l'ouest du Canada. Le kodiak d'Alaska dispute à l'ours blanc le statut de plus grand carnivore terrestre : il peut peser plus de 800 kg et atteindre 3 m de long.

    <o:p> </o:p>

    4.3- Ours noir <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Encore appelé baribal, l’ours noir vit en Amérique du Nord. En dépit de son nom, sa couleur varie du blanc au noir profond. On rencontre dans l'ouest de l'Amérique du Nord des individus de couleur bleutée, dorée ou brun-roux. L’ours noir n’excède pas 1,80 m de long pour un poids de 70 kg.

    <o:p> </o:p>

    4.4- Ours à collier <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'ours à collier, encore appelé ours noir du Tibet, vit dans les chaînes de montagnes de l'Asie du Sud-Est. Il a une fourrure noire et hirsute et un collier de pelage blanc, en forme de V, sur la poitrine.

    <o:p> </o:p>

    4.5- Ours des cocotiers <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'ours des cocotiers ou ours malais se rencontre de la Chine à l'Indochine. Il a un pelage court et noir avec une marque irrégulière blanche ou jaune sur la poitrine et un museau clair. Comme tous les ours (sauf les plus grands), il grimpe aux arbres.

    <o:p> </o:p>

    4.6- Ours lippu <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'ours lippu vit dans les forêts tropicales de l'Inde et du Sri Lanka. Il possède un museau allongé et des lèvres très mobiles, qui lui servent à capturer des termites. Le pelage foncé porte habituellement une marque blanche sur la poitrine.

    <o:p> </o:p>

    4.7- Ours à lunettes <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'ours à lunettes, seul ours sud-américain, vit dans les Andes. Il doit son nom aux marques faciales blanc jaunâtre sur son museau et autour de ses yeux, qui tranchent sur son pelage noir et hirsute. La gorge et la poitrine sont, elles aussi, souvent de couleur crème.

    <o:p> </o:p>

    5- Histoire évolutive <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Des restes fossilisés d'un nombre considérable d'ours et d'animaux à l'aspect d'ours ont été découverts. Apparus au miocène, il y a environ 25 millions d'années, les ours auraient évolué à partir d'un groupe éteint de carnivores appelés cynodontes. Le plus connu des ours éteints est l'ours des cavernes, dont les restes ont été mis au jour dans des grottes à travers l'Eurasie et l'Amérique du Nord. Plus grand que le kodiak, il cherchait probablement dans les grottes un abri occasionnel.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :