• Mammifères terrestre - YZ

    *YZ*

    Liste : zèbre ;


    Zèbre<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Zèbre (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Mammifères

    Sous- classe : Thériens

    Infra-classe : Placentaires

    Ordre : Périssodactyles

    Famille : Equidés

    Genre : Equus

    Taille : Moins hauts que les chevaux, les zèbres mesurent entre 1,90 m et 2,60 m de long. La taille des zèbres peut varier entre 1,20 m et 1,60 m au garrot.

    Poids : Le zèbre pèse jusqu’à 350 kg.

    Nourriture : Le zèbre est un mammifère herbivore. Il se nourrit d'herbe, de plantes et de feuilles.

    Milieux : Les zèbres vivent exclusivement en Afrique.

    Défense : Le zèbre se défend vigoureusement contre ses prédateurs. On a observé un étalon qui, après avoir tué une hyène tachetée à coups de sabot, a continué de frapper la bête morte sur une distance de 100 m.

    Sens : Les zèbres ont un excellent odorat

    Reproduction : La cellule familiale est très stable. Entre les juments de la même famille, une hiérarchie est établie ainsi qu’entre les poulains d’âges différents. Les juments peuvent mettre bas chaque année et sont disponibles pour une nouvelle saillie dix jours après l’accouchement.
    Mais, en général, elle ne mette au monde un petit que tous les deux ans. <o:p></o:p>

    Temps de gestation : La gestation dure entre 390 jours pour le zèbre de Grévy, 330 à 375 jours pour le zèbre des plaines, 340 à 360 jours pour celui de montagne.<o:p></o:p>

    Durée de vie : 25 à 30 ans environ

    Femelle : La femelle ne produit du lait que pour un seul petit. C’est pourquoi les orphelins ont peu de chance de survivre.

    Petit : À 15 jours, le jeune broute de l’herbe mais sa mère continue à l’allaiter jusqu’à l’âge de 7 mois. Le jeune est très entouré par ses parents mais également par la harde. L’étalon veille avec une grande attention à sa sécurité. Les jeunes quittent la famille vers l’âge de 2 à 3 ans.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Zèbre, mammifère ongulé d'Afrique subsaharienne à la robe rayée de noir et de blanc, proche du cheval et des ânes sauvages.

    <o:p> </o:p>

    2- Caractéristiques<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les zèbres se reconnaissent à leur pelage rayé de noir et de blanc. La forme et la disposition des rayures varient en fonction des espèces, mais aussi de chaque individu, formant une véritable carte d’identité.

    <o:p> </o:p>

    Ils ont une courte crinière dressée, de grandes oreilles et une queue assez touffue à son extrémité. Comme la robe, la morphologie présente des différences selon les espèces : ainsi, si le zèbre des montagnes ressemble au cheval et hennit, le zèbre de Grévy se rapproche plus de l’âne et brait. On peut également noter des variations de la taille et de la forme des oreilles (grandes et rondes chez le zèbre de Grévy).

    <o:p> </o:p>

    Les principaux ennemis naturels du zèbre sont les lions. Les zèbres sont chassés pour leur chair et pour leur peau ; ils sont parfois utilisés comme animaux de trait, mais n’ont jamais pu être domestiqués.

    <o:p> </o:p>

    3- Différentes espèces et sous espèces<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3.1- Le zèbre des montagnes <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le zèbre des montagnes est le plus petit : sa hauteur au garrot est en moyenne de 1,20 m. Son corps est puissant et musclé, et ses jambes courtes et noueuses. Son pelage blanc argenté est rayé de marques noires qui s'étendent sur tout le corps, à l’exception du ventre et de l'intérieur des cuisses. Les rayures de la tête virent au brun, et le museau est d’un ton ocre bai.

    <o:p> </o:p>

    Les zèbres des montagnes se déplacent en petits troupeaux et habitent les chaînes de montagnes d’Afrique du Sud. Cette espèce, autrefois abondante, a été décimée par une chasse intensive.

    <o:p> </o:p>

    3.2- Les « zèbres de Burchell » <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On a tendance à appeler zèbres de Burchell tous les membres de l’espèce Equus quagga, qui compte plusieurs sous-espèces. Le zèbre de Burchell (du nom d’un naturaliste britannique) stricto sensu, éteint depuis 1910, n’était que l’une d’elles. Le quagga, ou couagga, une sous-espèce de couleur brune rayée seulement sur la tête, les épaules et le cou, a été exterminé dans le courant du XIXe siècle. Il ne subsiste que trois sous-espèces actuelles, le zèbre de Grant (Afrique de l’Ouest), le zèbre de Chapman (Angola et Zimbabwe) et le zèbre de Böhm (Afrique de l’Est).

    <o:p> </o:p>

    Les « zèbres de Burchell » vivent en grands troupeaux dans les plaines. Leur robe est jaune pâle avec de larges rayures noires, généralement alternées avec des marques plus claires, appelées rayures d'ombre.

    <o:p> </o:p>

    3.3- Le zèbre de Grévy <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le zèbre de Grévy, ainsi nommé en souvenir de l'ancien président français Jules Grévy, est la plus grande espèce : il atteint 1,50 m de hauteur au garrot. Ses rayures sont étroites et nombreuses. Autrefois abondant et largement distribué, le zèbre de Grévy n’est aujourd'hui représenté que par quelques populations dans les plaines arides du sud-est de l'Afrique (Kénya et Somalie) ; il est pratiquement éteint.


  • Commentaires

    1
    ddf
    Jeudi 21 Mai 2009 à 20:23
    grrrddfffsddghdhyuhysebhsehuridghtcmkctugkltxdedth,h,lhyu,lcbthu,dcrcdhucdvdthuhji,
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :