• Poissons des mers - B

    *B*

    Liste : bar ; barracuda ; baudroie 


    Bar<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Bar (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Actinoptérygiens

    Sous- classe : Néopterygiens

    Infra-classe : Téléostéens

    Ordre : Perciformes

    Famille : Serranidés

    Taille : Il atteint une taille d’un mètre environ.

    Poids : 10 à 15 kg

    Nourriture : Il se nourrit d’alevins, de poissonnets, de petits crustacés.

    Milieux : Les bars fréquentent l’Atlantique et la Méditerranée.

    Reproduction : La reproduction du bar débute vers fin décembre et se poursuit jusqu'à fin février début avril. Après un hiver très froid, la période de frai est généralement plus tardive. Durant cette période toute pêche est à proscrire. La ponte des oeufs a lieu dans les coursives à fond sableux et dans les anfractuosités rocheuses bien oxygénées, le plus souvent à faible profondeur (de 5 à 15 m).Chaque ponte est constituée de centaines de milliers d'œufs d'un diamètre de 1,2 mm.

    Temps d’incubation : 1 semaine <o:p></o:p>

    Durée de vie : 15 ans

    Petit : Les larves à l'éclosion sont aveugles et leur bouche n'est pas encore ouverte.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bar, poisson au corps fusiforme appartenant à la famille des serrans et des mérous. Sur les côtes méditerranéennes, le bar commun est connu sous le nom de loup.

    <o:p> </o:p>

    On connaît deux espèces de bars, le bar commun et le bar tacheté. Le bar commun est de couleur gris argenté, avec un dos plus sombre ; il peut atteindre 1 m de long et peser plus de 10 kg. Son aire de répartition couvre la Méditerranée, la mer Noire et les côtes orientales de l’océan Atlantique (du Maroc à la Norvège). Il vit dans les eaux oxygénées des côtes rocheuses agitées. Il peut également pénétrer occasionnellement dans les estuaires et les rivières, car il supporte très bien les variations de salinité et de température. Ce poisson très vif, prédateur d’autres poissons à l’âge adulte, vit en bancs importants comportant des individus de même taille, à une profondeur d’autant plus importante qu’il est âgé. Le bar tacheté, dont les flancs sont marqués de taches noires, ne remonte jamais les fleuves.

    <o:p> </o:p>

    Le bar est apprécié par les pêcheurs, tant pour la finesse de sa chair que pour sa combativité. Le bar commun comme le bar tacheté font l’objet d’un élevage intensif.


    Barracuda<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Barracuda (un)<o:p></o:p>

    Embranchement : Chordés<o:p></o:p>

    Super-classe : Ostéichthyens<o:p></o:p>

    Classe : Actinoptérygiens<o:p></o:p>

    Sous- classe : Acanthoptérygiens<o:p></o:p>

    Ordre : Perciformes<o:p></o:p>

    Sous-ordre : Anabantoidés<o:p></o:p>

    Famille : Sphyrénidés<o:p></o:p>

    Genre : Sphyraena<o:p></o:p>

    Taille : De 45 cm à plus de 2m.<o:p></o:p>

    Poids : de 5 à 50 kg en moyenne.<o:p></o:p>

    Nourriture : Surtout actif de jour, le barracuda s’attaque à tous les poissons, céphalopodes et crustacés. Il ne fait pas dans la dentelle et tout est bon pour assouvir son immense appétit.<o:p></o:p>

    Il s’approche doucement et bondit à une rapidité fulgurante sur la victime. Il saisit alors la proie à l’aide de ses dents antérieures développées.<o:p></o:p>

    Milieux : Toutes les mers chaudes du globe à l’exception de la partie Est de l’océan Pacifique<o:p></o:p>

    Défense : Pour se défendre les barracudas mordent.<o:p></o:p>

    Sens : Dans les eaux à faible profondeur, il repère ses proies grâce à sa vue performante. Son odorat ne semble pas être son atout majeur.<o:p></o:p>

    Reproduction : Son mode de reproduction est mal connu. On sait que la femelle est ovipare. Elle pond des œufs pélagiques*. Mais, on ne sait pas grand-chose de son cycle biologique, ni de l’éducation des jeunes hormis que les juvéniles vivent en bancs importants. Ils frayent** dans les eaux chaudes du large. La femelle déverse ses oeufs directement dans l'eau. <o:p></o:p>

    *des œufs pélagiques : œufs pondus dans la haute mer <o:p></o:p>

    **frayer : se reproduire<o:p></o:p>

    Durée de vie : Plus de 10 ans<o:p></o:p>

    Petit : Les larves vivent dans le plancton.<o:p></o:p>

    Autre : Il peut nager à près de 44 km/h. On a découvert que le barracuda faisait des réserves. Après une attaque contre un banc de poissons, les barracudas rassasiés rassemblent les derniers survivants puis les conduisent tels des prisonniers, en cortège, vers les hauts fonds afin de pouvoir s’en régaler dès que la faim les reprend. Le barracuda est tellement curieux qu’il n’hésite pas à s’approcher des plongeurs ou des embarcations. En règle générale, il suit les plongeurs sans les attaquer. On ne connaît qu’une quarantaine d’attaques vérifiées. Il faut souligner le fait que le sang attire le barracuda. De ce fait, un poisson harponné est une proie tentante. Les pêcheurs sous-marins attachent leurs proies à la ceinture. Les cas de morsures sont neuf fois sur dix dues à ce type de contexte. Il faut également souligner que des nageurs ont été mordus en marchant dans moins de 30 cm d’eau. Il s’agissait d’une réaction défensive mais néanmoins très douloureuse pour les touristes.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Barracuda, grand poisson marin carnassier et très agressif.<o:p></o:p>

    Doté d’un long corps effilé ressemblant à celui du brochet, avec un long museau pointu, le barracuda est un redoutable prédateur. Sa bouche à la mâchoire inférieure proéminente est garnie de dents acérées. Généralement solitaire, le barracuda chasse à l’affût, fondant à toute vitesse, d’une brusque détente, sur ses proies — poissons, poulpes et seiches, crustacés. Les jeunes, au contraire, vivent et s’attaquent à leurs proies en bancs.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le grand barracuda, qui peut dépasser 2 m de long, vit dans l’Atlantique et dans le Pacifique Ouest. Extrêmement agressif, attiré par les mouvements désordonnés et les couleurs vives, il peut s’attaquer aux baigneurs, voire aux bateaux. L’espèce que l’on trouve en Méditerranée est appelée bécune ou spet ; elle mesure jusqu’à 1,50 m de long.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les barracudas sont appréciés pour la pêche sportive. La chair des espèces de petite taille est réputée. Toutefois, dans certaines régions, elle peut être contaminée par une substance toxique, la ciguatera. Elle serait due à l’absorption, tout au long de la chaîne alimentaire, d’algues bleues.


    Baudroie<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Baudroie (une)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Classe : Actinoptérygiens

    Sous- classe : Néopterygiens

    Infra-classe : Téléostéens

    Ordre : Lophiformes.

    Famille : Celles que l’on appelle lottes de mer constituent la famille des Lophiidés. D’autres groupes de baudroies constituent la famille des Ogcocephalidés, la famille des Antennariidés et la famille des Chaunacidés.

    Genre : Lophius

    Taille : 1 à 2m

    Poids : Jusqu’à 45kg

    Nourriture : Adulte, la baudroie commune est essentiellement piscivore, se nourrissant de tacaud, chinchard, morue, merlan...

    Milieux : La baudroie vit dans les profondeurs des océans Pacifique, Atlantique et Indien.

    Défense : L’organe lumineux situé au dessus de sa tête permet d’intimider les prédateurs.

    Reproduction : Une étude récente a montré que la première maturité sexuelle intervient lorsque l'individu mesure 60-70cm, ce qui correspond à un âge de 6-7 ans, plus élevé que ce que l'on pensait jusqu'alors. Les oeufs sont émis dans un grand ruban muqueux appelé le "voile pourpré ", qui peut en contenir jusqu'à 3 millions. La période de ponte et l'aire de reproduction sont encore peu connues. <o:p></o:p>

    Durée de vie : 20 à 30 ans en moyenne.

    Autre : L’un des aspects les plus insolites des baudroies est leur comportement dans le domaine de la reproduction. Chez beaucoup d’espèces de baudroies abyssales, le mâle mesure moins du dixième de la taille de la femelle. Le mâle parasite s’attache au corps de sa partenaire en mordant à travers la peau de la femelle hôte. Les appareils circulatoires des deux poissons se rejoignent alors, les nutriments tirés du sang de la femelle fournissant par la suite au mâle sa seule source de nourriture. Les baudroies sont les seuls poissons présentant ce type de dimorphisme sexuel poussé à l’extrême.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Baudroie, poisson marin ayant une grosse tête et de longs piquants servant à attirer les proies. Ce nom peut s’appliquer à plus de deux cent soixante-dix espèces. La baudroie européenne ou lotte de mer est un poisson comestible et délicieux qui vit le long des côtes d’Europe et d’Amérique. Atteignant 1,5 m de long, ces poissons vivent au fond des océans en rampant sur leurs nageoires pectorales à l’affût de leur proie. Avec sa bouche énorme et son estomac extensible, la baudroie peut avaler des poissons aussi gros qu’elle. D’autres groupes de baudroies comprennent les chauves-souris de mer, les antennaires et les crapauds de mer.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :