• Poissons des mers - T

    *T*

    Liste : thon ;


    Thon<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     

    Généralités :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nom : Thon (un)

    Embranchement : Chordés

    Sous-embranchement : Vertébrés

    Super-classe : Ostéichtyens<o:p></o:p>

    Classe : Actinoptérygiens

    Sous- classe : Néoptérygiens

    Infra-classe : Téléostéens

    Super-ordre : Acanthoptérygiens<o:p></o:p>

    Ordre : Perciformes

    Famille : Scombridés

    Taille : La taille des thons peut atteindre plusieurs mètres.

    Poids : Suivant les espèces de 3 kg à 800 kg.

    Nourriture : Les thons sont des prédateurs se nourrissant essentiellement de petits poissons, de céphalopodes et de krill.

    Milieux : Les thons vivent dans presque toutes les mers du globe.

    Reproduction : Les thons, se reproduisent à différentes périodes suivant les espèces. Les femelles pondent plusieurs millions d’œufs qui flottent.

    Temps d’incubation : 2 à 3 jours.<o:p></o:p>

    Durée de vie : D’environ 15 à 30 ans.

    Petit : La croissance des thons est très rapide pendant les premières années.

    Autre : Comme le thon n’a pas de mécanisme respiratoire assurant un débit d’eau à travers les branchies, il est obligé de nager constamment sous peine d’anoxie.

    <o:p> </o:p>

    1- Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Thon, poisson marin vivant en surface et en bancs, dans la plupart des mers du globe. Les thons constituent, depuis longtemps, une ressource alimentaire très importante. Le thon a un corps mince, arrondi et aérodynamique, s’effilant vers la queue. Il est bâti pour la nage rapide. Les nageoires pectorales se replient dans les sillons du corps et les yeux sont à la surface de la peau. La queue largement fourchue, dont les rayons s’étendent au-dessus des dernières vertèbres, fournit la force de propulsion. De chaque côté de la base de la queue se trouvent des excroissances osseuses qui sont des extensions des vertèbres caudales. La structure de la queue et la manière dont les tendons la relient aux muscles natatoires sont extraordinairement efficaces. La structure du corps est encore améliorée par un système vasculaire sous-cutané bien développé, qui maintient la température du corps à un niveau plus élevé que celle de l’eau. Cela accroît la puissance des muscles et accélère les impulsions nerveuses.

    <o:p> </o:p>

    Le thon, bleu luisant sur le dessus, gris taché d’argent sur le dessous, ressemble au maquereau par sa morphologie générale. Il se distingue des autres poissons par une série de petites nageoires situées entre la seconde nageoire dorsale et la nageoire anale. Quand il est pris à l’hameçon, il offre une grande résistance et est, de ce fait, très apprécié en pêche sportive. En août et en septembre, les thons s’approchent des zones côtières pour frayer et retournent en eau profonde au début de l’hiver. Ils migrent sur de grandes distances pour atteindre les aires de frai et de nourrissage ; un poisson marqué au large de la Californie a été pris au large du Japon dix mois plus tard.

    <o:p> </o:p>

    Le plus grand des thons, appelé thon rouge, peut peser 800 kg. On le trouve dans l’océan Atlantique, l’océan Pacifique et en mer Méditerranée. Le thon albacore vit dans l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. La bonite de l’Atlantique (ou pélamide) pèse jusqu’à 3 kg et vit dans l’océan Atlantique de la Nouvelle-Écosse au Brésil. La bonite vraie (ou listao) vit dans tous les océans et peut peser jusqu’à 25 kg. L’albacore, un poisson à la chair appréciée, peut peser jusqu’à 30 kg et l’on pense qu’il migre entre les États-Unis et le Japon.

    <o:p> </o:p>

    Les thons (surtout le thon rouge et le thon albacore) sont capturés aux larges des côtes de l’Atlantique et du Pacifique, mais la baisse des populations indique qu’il est pêché à l’excès. Le foie de la plupart des thons fournit une huile qui est souvent utilisée dans le traitement du cuir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :